PARTAGER

Alors que l’équipe de la chaine française « Canal Plus » qui a eu maille à partir avec les autorités marocaines pour avoir tourné un sujet sur l’homosexualité sans les autorisations nécessaires, a pu diffuser ce lundi son document en relatant l’incident et susciter un débat en pleine affaire de l’agression de deux homosexuels expulsés violemment de leur domicile et jetés nus à la rue à Béni-Mellal, un jeune de Rabat qui était au contact de cette équipe lors d’un précédent tournage a révélé une supercherie.

Cette équipe de tournage conduite par le journaliste Martin Weil, aurait, selon lui, procéder à ce que le jargon des journalistes télé qualifie de « bidonnage » en sortant des tiroirs des images d’archives pour les faire passer pour celle de l’actualité brûlante et donc récentes.

Le jeune homme, issu du quartier des Oudayas, de Rabat, a décortiqué l’enregistrement diffusé sur « Canal Plus » et apporté les preuves formelles que les reporters ont menti dans leur travail, ce qui, à priori, devrait leur valoir des sanctions comme le stipule la charte professionnelle de la chaine privée qui se voit ainsi porter un coup au niveau de sa crédibilité.

Pour l’heure, « Canal Plus » aucune réaction à cette révélation n’a été enregistrée mais le rbati reste déterminé à attaquer en justice l’équipe du reportage pour avoir menti sur l’état actuel de son quartier .

Commentaires