PARTAGER

Une scène peu diplomatique et plutôt propre aux rings et aux combats de boxe s’est déroulée mercredi dernier au cours d’une conférence internationale organisée par l’ONU et intitulée « Comité Spécial des 24 » à Sainte Lucie. les organisateurs de cette réunion ont été choqués par le degré de violence montré par le numéro 3 de la diplomatie algérienne qui a asséné plusieurs coups de poing au numéro 2 de l’ambassade du Maroc dans ce pays, Mohammed Ali Khamlichi qui, portant plusieurs blessures au visage a été évacué ves l’hôpital le plus proche du lieu où se tenait cette réunion dont les travaux ont été aussitôt interrompus.

Le directeur algérien des affaires étrangères dans son ministère et portant l’identité de Soufiane Mimouni, a été vu sur les photos et vidéos diffusées sur le web, s’acharnant sur le diplomate marocain qui a préféré essayer d’esquiver les coups que de les rendre pour veiler à ne pas ternir l’image de son pays. Une telle scène, impensable de nos jours, de la part de responsables civilisés n’a pas été vu depuis longtemps dans les annales diplomatiques et ne sera pas sans conséquences pour les relatios entre les deux pays.

Jusqu’à présent, les hostilités se passaient de manière verbale dans les instances internationales mais de là à passer aux pugilat, c’est un pas inadmissible qui a été franchi.

Commentaires