PARTAGER

Depuis que l’on parle de la visite du souverain espagnol, Felipe VI dans le royaume, rien de nouveau n’apparait à l’horizon puisque ce rendez-vous important avec le pays voisin ne cesse de passer de report en report. Ces derniers jours, les médias espagnols se sont mis de nouveau à évoquer une visite prochaine en juillet prochain , selon certains d’entre eux, alors qu’aucune date n’a été avancée officiellement au jour d’aujourd’hui.

Selon d’autres, ce report s’explique par les pressions exercées sur le monarque espagnol pour se rendre en premier à Ceuta et Mellilia, les deux enclaves ibériques en territoire marocain, afin de donner un signal politique fort au voisin marocain, au cas où il serait tenté de remettre sur le tapis , la question de la restitution de ces deux villes.

Le souverain espagnol n’a effectué qu’un seul déplacement au Maroc depuis son arrivée au pouvoir il y a trois ans, une visite qui avait constitué son premier déplacement à l’étranger au lendemain de sa succession à son père, le roi Juan Carlos. Bien avant cette date et jusqu’à aujourd’hui, les deux souverains, Mohammed VI et Felipe Vi, entretiennent des relations très amicales et aucun contentieux, mis à part les deux enclaves, n’est à relever. Plus encore, l’Espagne se montre reconnaissante envers son voisin marocain pour le coup de main efficace qu’il lui a apporté dans la lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale.

Commentaires