PARTAGER

L’information n’est pas totalement sûre et mérite encore du temps avant sa confirmation définitive.

Il existe de fortes chances pour que le nouveau représentant du Maroc au sein de l’Union Africaine soit un diplomate d’origine sahraouie connu pour avoir été au paravant un ancien dirigeant du Polisario qui a regagné le royaume après avoir représenté les séparatistes à l’étranger. Après son retour, Ahmedou Ould Souilem, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a bénéficié de la confiance du roi et s’est vu le prestigieux poste d’ambassadeur du royaume à Madrid où il n’est pas resté très longtemps après avoir été sommé par les autorités espagnoles de leur rendre son passeport espagnol. Une affaire qui avait fait grand bruit à l’époque et qui avait conduit à son rappel et son remplacement afin d’éviter tout incident diplomatique avec le voisin espagnol. Depuis son retour, Ould Souilem menait des jours tranquilles à Rabat jusqu’à ce que l’on se mette à parler de lui pour le poste à Addis Abeba mais rien n’est officiellement acquis.

La diplomatie marocaine qui s’apprête à rejoindre en force la capitale éthiopienne craint , en effet, que sa nomination ne soit interprété comme une déclaration de guerre aux représentants du Polisario, toujours présents et à l’affût du moindre geste d’hostilité de la part du royaume au sein de l’instance panafricaine.

Par Jalil Nouri

Commentaires