PARTAGER

Un violent séisme s’est produit ce dimanche soir en Irak, près de la frontière iranienne. Selon l’Institut d’études géologiques américain (USGS), un séisme de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter a frappé le nord-est, tout près de la frontière avec l’Iran.

Selon un bilan provisoire, ce tremblement de terre a fait au moins 13 morts. Six personnes ont été tuées et 150 autres blessées dans la province irakienne de Souleimaniyeh. «Selon le dernier bilan, six personnes ont été tuées à Qasr-e Shirin et une personne à Azgaleh», a déclaré à l’agence de presse iranienne Isna le gouverneur de la province de Kermanshah, Houshang Bazvand. On dénombre par ailleurs 25 blessés.

La secousse a été enregistrée à 18h19 GMT (19h19, heure française) à 32 kilomètres au sud-ouest de la ville d’Halabja, dans une région montagneuse, à une profondeur de 33,9 kilomètres.

Une secousse ressentie jusqu’à Bagdad

Elle a été ressentie pendant une vingtaine de secondes à Bagdad, et parfois pour des durées plus longues dans les autres provinces d’Irak, selon des journalistes de l’AFP. Dans la province de Souleimaniyeh, située dans la région du Kurdistan irakien, les habitants sont sortis dans les rues au moment de la secousse et quelques dégâts matériels mineurs ont été enregistrés.

En Iran, selon l’agence de presse Isna, «le tremblement de terre a été ressenti à Hamedan, Arak, Zanjan, Ahvaz, Ilam, Sanandaj, Kermanshah, Tabriz, Uroomiyeh, Ardebil et dans d’autres villes» de l’ouest du pays.

Dans le sud-est de la Turquie, le séisme a été ressenti «de Malatya à Van». Dans la ville de Diyarbakir, des habitants ont également quitté leurs maisons avant d’y revenir.

Commentaires