Un Somalien piégé par le FBI plaide non coupable

Un Somalien piégé par le FBI plaide non coupable

363
0
PARTAGER

Un homme d’origine somalienne, inculpé pour avoir tenté de faire exploser un véhicule vendredi à Portland avec un fausse bombe fournie par le FBI, a plaidé non coupable lundi, son avocat dénonçant une manipulation policière.

Mohamed Osman Mohamud, 19 ans, naturalisé américain, a été arrêté vendredi vers 17h40 alors qu’il venait de tenter de faire sauter une camionnette garée près d’une fête de Noël en pensant qu’elle contenait des explosifs.

En fait, l’engin était une fausse bombe fournie par la police fédérale américaine et n’était pas en mesure d’exploser.

Le jeune homme, présenté les pieds enchaînés à l’audience, a plaidé non coupable après avoir été inculpé lundi par un grand jury de l’Oregon pour tentative d’«usage d’arme de destruction massive».

Un des avocats de Mohamed Osman Mohamud, Stephen Sady, a affirmé que le jeune homme avait été manipulé par le FBI.

«Les informations révélées par le gouvernement soulèvent d’importantes préoccupations au sujet des crimes fabriqués, ou provoqués, par le gouvernement», a-t-il déclaré.

«Les agents du gouvernement ont suggéré à cet adolescent les principaux actes qu’il fallait accomplir, ont dépensé des milliers de dollars, lui ont soufflé quels étaient les composants (d’une bombe)», a souligné Me Sady.

Mohamud est passible de la prison à vie s’il est reconnu coupable, et son procès doit durer 15 jours à compter du 11 février.

L’engin explosif qu’il pensait déclencher était inoffensif mais «la menace était tout à fait réelle», avait souligné Arthur Balizan, agent spécial du FBI dans l’Oregon, après l’arrestation. «Notre enquête montre que Mohamud avait vraiment l’intention de commettre un attentat à très grande échelle», en liaison avec un contact au Pakistan.

Ce contact a été localisé dans la province du nord-ouest, une zone tribale frontalière de l’Afghanistan, ruinée et isolée par les récentes inondations et dont l’armée pakistanaise tente de reprendre le contrôle depuis 2009, selon la plainte contre Mohamud.

Considéré par les Etats-Unis comme le fief mondial d’Al-Qaïda, la province du nord-ouest abrite les talibans pakistanais (TTP), vus comme les principaux auteurs des attentats qui ensanglantent le Pakistan depuis trois ans.

Mohamud a confié aux agents du FBI qu’il rêvait depuis l’âge de 15 ans de participer au jihad contre les infidèles et avait identifié un objectif possible: la fête de l’arbre de Noël de Portland.

Les agents du FBI l’ont mis en garde plusieurs fois contre son projet, soulignant notamment que de nombreux enfants participeraient à la cérémonie.

Mais celui-ci a répondu qu’il voulait frapper «une foule importante qu’il attaquerait dans la vie quotidienne au moment où les familles sont en congé».

 

 

Commentaires