Un visa pour la liberté d’expression

Un visa pour la liberté d’expression

510
0
PARTAGER

Continuer à critiquer Israël et la politique étrangère française au Moyen-Orient, me mettait ainsi en position défavorable, voire franchement indésirable, en tant que demandeur  de visa.

Il aurait  fallu que je ferme les yeux sur les dizaines de milliers de Palestiniens assassinés en toute impunité par Israël, et que j’ignore  ces enfants et de ces femmes foudroyés par les missiles  de Tsahal.

Pour avoir un visa pour la France,  ce merveilleux pays que j’ai tant et longtemps aimé, où la liberté  d’expression est sacrée, je devais troquer ma liberté d’expression à moi  et en faire à jamais le deuil.

J’ai toujours considéré ma plume comme un outil permettant de gagner des espaces de liberté, dans le cadre d’une pensée libre qui respecte tout ce qu’il y a de sacré dans l’humanité, et non pas comme un moyen de bénéficier  de faveurs  et de privilèges, fut-ce un visa pour la France.

Rassurez-vous, depuis je n’ai plus remis les pieds en Hexagone et plus jamais demandé de visa  pour la France.

Moi et les enfants nous nous offrons dès que possible des croisières sur le Bosphore.

Il est vrai que la liberté d’expression n’est pas sacrée du côté d’Istanbul, mais au moins il n’y est pas sujette à chantage !

 

Hafid FASSI FIHRI

Actu-maroc.com _______________________________________

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires