PARTAGER

Un homme a tué aujourd’hui six employés du département de l’Education dans le sud de l’Arabie saoudite, a annoncé le ministère de l’Intérieur en qualifiant l’attaque de « criminelle ». Deux autres personnes ont été blessées dans cette attaque qui a eu lieu dans des locaux du département de l’Education dans la province de Jazane, a précisé le porte-parole du ministère Mansour al-Turki.

« C’est un acte criminel », a dit le général Turki, ajoutant qu’un suspect avait été arrêté. Son identité et les motifs de son acte n’ont pas été révélés. Le porte-parole n’a pas été en mesure d’indiquer comment les victimes avaient été tuées, mais la télévision d’Etat a fait état d’une fusillade. Le journal local Al-Watan et la chaîne à capitaux saoudiens Al-Arabiya ont par ailleurs indiqué que l’assaillant présumé est un enseignant.

La chaîne de télévision d’Etat Al-Ekhbariya, citant la police locale, a dit que le suspect n’était pas un employé mais qu’il avait « quelque chose à faire » au ministère. Des policiers sont intervenus à la suite d’une information selon laquelle « un homme était en train de tirer sur des employés, alors que ceux-ci remplissaient leurs tâches », a indiqué la chaîne sur son compte Twitter. L’attaque s’est produite dans la localité reculée d’Ad Dair, non loin de la frontière yéménite. Des images ayant circulé sur internet peu après l’attaque montraient au moins cinq ambulances stationnées devant un immeuble de quatre étages.

Ali al-Khawaji, porte-parole du département régional de l’Education, a précisé que parmi les six personnes tuées, figurent trois responsables chargés de superviser les programmes d’enseignement et trois employés administratifs. Un des blessés, également travaillant dans l’administration, se trouvait dans un état critique, a-t-il ajouté. Jazane et les régions frontalières du sud de l’Arabie ont été bombardées depuis le Yémen par des rebelles chiites que le royaume combat depuis 2015 à la tête d’une coalition militaire arabo-sunnite. Plus de 90 soldats et civils ont été tués côté saoudien par des tirs et dans des escarmouches.

Ailleurs en Arabie, le groupe djihadiste sunnite Etat islamique (EI) a revendiqué en 2015 des attaques contre des mosquées chiites, mais aussi contre les forces de sécurité.
Des tueries de masse à caractère criminel sont rares dans le royaume.

Commentaires