PARTAGER

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a procédé jeudi au démantèlement d’une cellule terroriste de trois membres, dont une femme, partisans de l’organisation terroriste dite « Etat Islamique » +EI+ et s’activant à Fès, Oulad Teima et Casablanca.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué que les investigations ont révélé l’engagement total des membres de cette cellule dans l’agenda subversif de l’EI et ce, à travers leur détermination à exécuter des opérations terroristes dangereuses dans le Royaume.

Les mis en cause seront présentés à la justice dès la fin de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Le ministère précise que le démantèlement de cette cellule s’inscrit dans le cadre des efforts proactifs visant à faire face aux menaces terroristes

Commentaires