PARTAGER

Dans le cadre des opérations préventives de lutte contre le danger terroriste, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, a réussi, sur la base d’informations précises, à déjouer un plan terroriste visant à porter une grave atteinte à la sécurité du Royaume, suite au démantèlement samedi d’une cellule terroriste composée de cinq membres s’activant dans les villes de Beni Mellal, Sidi Allal Bahraoui et Tinzouline (Province de Zagora), indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Trois individus de cette cellule, dont les membres adoptent la ligne sanguinaire de l’organisation terroriste dite « Etat islamique », ont été arrêtés dans l’une des maisons « sécurisées » à Essaouira, souligne le communiqué, précisant qu’il a été procédé à la saisie de 4 pistolets automatiques, un pistolet mitrailleur, 7 bombes lacrymogènes, trois bâtons électriques en plus d’une importante quantité de munitions et de matières suspectes pouvant être utilisées dans la fabrication d’explosifs outre des armes blanches.

Les membres de cette cellule terroriste avaient planifié de commettre des actes de sabotage ciblés dans le Royaume avant de rejoindre les camps de Daech dans la zone syro-irakienne.

Les mis en cause seront déférés devant la justice dès la fin l’enquête, qui se poursuit sous la supervision du parquet général compétent, conclut le communiqué.

Commentaires