PARTAGER

Une domestique marocaine engagée par la consule du Maroc à Orly en région parisienne, ne savait pas qu’en allant déposé plainte contre sa patronne pour mauvais traitements, allait déclencher un gros scandale dont la diplomatie marocaine se serait bien passée, la presse française s’étant saisie de l’affaire pour en faire ses choux gras depuis plusieurs jours.

Depuis que la police française a mené son enquête sur les accusations de la domestique, Samira Ghinaoui et que le ministère marocain des affaires étrangères a mené la sienne, tout porte à croire que l’affaire est réellement grave et que les accusations de mauvais traitements ne s’arrêtent pas là, puisqu’il faut bien se rendre à l’évidence et y ajouter ceux de viol, violences aggravées, complicité et chantage dont se serait rendu coupable la famille de la consule qui n’en ignorait rien jusqu’au moindre détail.

Pire encore, dans deux vidéos diffusées sur le net, la femme de ménage raconte les viols exercés sur elle par le fils de la consule qui se contentait de la menacer de la renvoyer au pays, morte dans un cercueil, si elle sortait de la maison pour se confier aux voisins. C’est ce qu’elle est parvenue à faire pour être dirigée vers une association luttant contre ce type d’abus et l’esclavagisme.

L’affaire est loin d’être terminée et la consule a été mise au repos pour l’instant, en attendant la suite des événements.

Commentaires