UNE DANSEUSE DU VENTRE TUE SON MARI AVEC L’AIDE DE SON AMANT

UNE DANSEUSE DU VENTRE TUE SON MARI AVEC L’AIDE DE SON AMANT

877
0
PARTAGER

Au fil des mois d’une aventure passionnelle, ils arrivèrent à la conclusion qu’ils étaient faits pour vivre ensemble à la seule condition d’éliminer physiquement le mari qui aimait follement son épouse et qui ne consentirait jamais à divorcer d’elle. Les deux amants diaboliques, surtout la femme, échafaudèrent un scénario digne d’un film à la Hitchcock, et décidèrent de le mettre à exécution avec la complicité de la mère de la danseuse qui n’aimait pas son gendre, le trouvant trop pauvre pour sa ravissante danseuse de fille qui affolait les clients du palace où elle travaillait. Persuadés que leur plan machiavélique était infaillible, ils avaient tout prévu jusque dans les moindres détails pour passer à l’action.

Un soir que le couple ne travaillait pas, l’épouse avait réussi à faire avaler à son mari dans du thé, une dose de somnifère assez conséquente pour qu’il sombre dans un sommeil profond. Prévenu par téléphone, l’amant se précipite au domicile de sa maîtresse armé d’un long couteau et d’une hache pour asséner, sans conversation inutile, plusieurs coups au mari dont le corps imposant a nécessite plusieurs heures pour le découper en plusieurs morceaux avant de les mettre dans des sacs en plastique et les éparpiller dans plusieurs décharges de la ville. la belle-mère n’était arrivé qu’en tout dernier lieu pour constater que les deux amants avaient mis de l’ardeur au travail et que le scénario avait marché.

La police n’allait pas mettre beaucoup de temps non plus pour élucider les circonstances de ce crime crapuleux et sauvage, les soupçons se portant dès le départ sur la danseuse à l’imagination macabre qui avait tout manigancé pour vivre dans l’aisance avec son jeune amant.

Les juges qui ont tardé à se prononcer plusieurs années après le crime ont émis un verdict à la hauteur de sa cruauté: la peine capitale pour la danseuse, la prison à perpétuité pour l’amant, et 20 ans pour la mère de la danseuse. Une radio locale avait réussi à interviewer la danseuse de la prison sans qu’elle n’exprime le moindre remords. Mais et elle et sa mère avaient entre-temps essayé de se suicider sans succès derrière les barreaux.

Actu-maroc.com _______________________________________

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires