Une délégation marocaine au grand rassemblement des Tijanes Omariens à Dakar

Une délégation marocaine au grand rassemblement des Tijanes Omariens à Dakar

187
0
PARTAGER

Plusieurs dignitaires Tijanes de la famille Omarienne ont rendu hommage, à cette occasion, aux relations séculaires entre le Maroc et le Sénégal où la dimension religieuse joue un rôle de passerelle entre les deux peuples depuis des siècles, saluant la Haute Sollicitude de SM le Roi Mohammed VI pour la préservation et le renforcement de ces liens privilégiés qui datent du règne du Sultan alaouite Moulay Souleiman.

La délégation marocaine, conduite par M. Abdellatif Begdouri Achqari, responsable au ministère des Habous et des affaires islamiques et de l’ambassadeur du Royaume à Dakar, M. Taleb Barrada, a pris place à la tribune officielle de cette cérémonie qui a connu la participation de plusieurs membres du gouvernement sénégalais et des délégations de plusieurs pays africains.

La manifestation est dédiée à la célébration de la mémoire du Khalife de la confrérie Tijane omarienne, Seydou Nouru Tall, descendant d’une famille de grands érudits qui ont consacré leurs vies à l’implantation de l’Islam en Afrique subsaharienne.

Comme son grand père El Hadj Omar Tall, le Khalif de la famille omarienne Thierno Seydou Nourou Tall (1880-1980) est une célèbre référence des confréries Tidjanes. Grâce à sa grande piété et son vaste savoir religieux, il a eu une influence incontestable sur les fidèles « Hal Pulaar », communément appelés « Toucouleurs » et qui vivent dans la région de Boghé en Mauritanie.

Une communauté qui peuple également les régions de Nioro, Kayes, Bandiagara et Dinguiraye au Mali.

Thierno Seydou Nourou Tall est également l’auteur d’un livre référence en deux tomes sur la vie et l’Âœuvre de son grand père, El Hadj Omar Tall, qui a mené la guerre sainte contre l’occupation occidentale.

Selon les organisateurs, le rassemblement de la « Ziara annuelle » de la famille omarienne est l’occasion de réunir les adeptes de la Tariqa pour des retrouvailles dans une ambiance de piété et de recueillement. Il s’agit aussi de raffermir et promouvoir auprès de la jeune génération les valeurs de la Tariqa tijaniya, qui reflète un islam authentique, tolérant et ouvert.

La tariqa Tijaniya, qui représente une pratique de l’Islam fondée sur une foi saine et une sage perception des préceptes religieux, a toujours constitué l’ancrage des relations séculaires entre le Maroc et le Sénégal, affirment-t-ils, rappelant les différentes initiatives du Souverain pour redynamiser cette dimension spirituelle des relations entre les deux pays frères et contribuer à davantage de rayonnement de la tariqa en terre africaine.

Dans un immense chapiteau dressé sur l’esplanade de la mosquée omarienne de Dakar, les milliers de tidjanes en retrouvailles ont élevé les prières et les dikrs (panégyriques) à la mémoire de Cheikh Sidi Ahmed Tijani, fondateur de la tariqa, et ses disciples qui ont repris le flambeau pour prêcher la parole du maître et assurer le rayonnement de l’islam en Afrique subsaharienne.

Comme chaque année, les adeptes de la tariqa ont afflué pour « la Ziarra annuelle » de différentes régions du Sénégal, de Mauritanie, du Mali, de la Gambie, du Niger, du Nigéria, de la Guinée et de la Côte d’Ivoire.

La manifestation est également l’occasion d’un débat spirituel de haut niveau sur la tariqa tijaniya et ses valeurs qui ont accédé à l’universalité. Le temporel est aussi à l’ordre du jour de ces échanges d’érudits et experts dans le domaine de l’Islam Soufi. Il s’agit de mettre en valeur les perles de la sagesse soufie qui peuvent apporter les meilleurs remèdes aux maux d’une société moderne où le développement du matériel prend le dessus sur le moral et le mystique.

Une semaine durant, la célébration de la « Ziara annuelle » est aussi l’occasion de longues journées de prières et des veillées religieuses pour le recueillement et la célébration des rites religieux dans la pure tradition de la tariqa Tijania.

Commentaires