Une députée belge d’origine marocaine dénonce des propos racistes à son encontre...

Une députée belge d’origine marocaine dénonce des propos racistes à son encontre au sein du parlement

1662
0
PARTAGER

La polémique enfle au sein de la classe politique belge après qu’un député du parti libéral flamand VLD a proféré des propos qualifiés de « racistes » à l’adresse de Meryame Kitir, députée d’origine marocaine du parti socialiste flamand Sp.a.

Une députée belge d’origine marocaine dénonce des propos racistes à son encontre au sein du parlement
Les faits remontent à jeudi quand à l’occasion d’un débat à la chambre des représentants sur les conséquences sociales du départ de la société Caterpillar de Belgique, le député Luk Van Biesen s’emporte et lance à la députée : « si vous n’êtes pas contente retournez au Maroc ».

Meryame Kitir, chef du groupe de son parti à la chambre dénonce des propos racistes et exigé des excuses publiques.

Dans un entretien au journal « le Soir », elle a affirmé que de tels propos sont intolérables et que « cela dépasse les limites de la liberté d’expression ».

La députée belge affirme avoir demandé une audience au président de la chambre et attend une condamnation ferme, relevant que «ce genre d’humiliations vulgaires ne se produisent pas qu’à la chambre, elles se répandent partout. Et ici (parlement) comme ailleurs il faut émettre les condamnations les plus fermes ».

Dans la soirée de jeudi, le parti du député flamand Luk Van Biesen a publié un communiqué dans lequel il dénonce les propos de ce dernier, notant que son intervention était « inappropriée ».

Députée à la chambre depuis 2007, Meryame Kitir a fourbi ses armes dans le syndicalisme. La Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB) la repère à l’âge de 20 ans. Quelques années plus tard elle devient l’icône de son syndicat à l’occasion d’un bras de fer né de la fermeture de Ford où elle travaillait.

Commentaires