Une écrivain canadienne succombe aux charmes de Marrakech et lui consacre un...

Une écrivain canadienne succombe aux charmes de Marrakech et lui consacre un écrit plein de passion et d’émotions

163
0
PARTAGER

Parue en langue anglaise aux éditions « Cormorant Books », cette fiction (288 pages) est rédigée dans un style simple et épuré. L’auteur raconte deux histoires d’amour labyrinthiques qui se déroulent à Toronto et à Marrakech. Les deux histoires sont truffées de passion et d’harmonie au début avant de virer à une sorte de cauchemars émotionnels. L’héroïne du roman et son mari se sont rendus à la cité ocre en voyage de noces.

L’hospitalité de ses habitants, son aspect architectural unique et ses jardins féeriques sont restés profondément gravés dans sa mémoire après le retour du couple à Toronto. Leur vie semblait parfaite jusqu’à ce que son mari disparaisse.

Elle a appris qu’il était maniaco-dépressif et avait souffert d’une dépression. Après sa séparation, l’héroïne est retournée à Marrakech pour exercer son amour de l’écriture. Elle se sentait familière avec la cité ocre, ses venelles, ses remparts, ses souks, et ses paysages envoûtants. La spiritualité du guide touristique de sa lune de miel l’a séduite et elle a accepté de l’épouser au Maroc. Elle ne savait pas que lui, comme son ex-mari, avait une face cachée. « Moon over Marrakech » raconte aussi la relation d’une femme avec des hommes mystérieux, exotiques et périlleux.

Native du Cachemire, Nazneen Sheikh est l’auteur de plusieurs romans et ouvrages pour enfants et adultes. Son livre sur l’art culinaire, « Tea and Pomegranates » (thé et grenades) a remporté le deuxième prix dans la catégorie d’intérêt spécial-livres sur la nourriture ou les boissons dans le Concours de livres culinaires canadiens, organisé par « Cuisine Canada » et l’Université de Guelph.

 

Commentaires