Une enveloppe suspecte interceptée au siège de la Bourse de Milan

Une enveloppe suspecte interceptée au siège de la Bourse de Milan

310
0
PARTAGER

La poudre blanche qu’elles contenaient serait du sucre glace, selon le site du journal italien Corriere della Sera.

Interrogée par l’AFP, le bureau de presse de la Bourse de Milan s’est borné à confirmer « un problème de sécurité », se refusant à donner de plus amples détails.

Selon le site internet du Corriere della Sera, la première enveloppe est arrivée à la Bourse vers 7H30 GMT et celle d’Equitalia vers 10H00 GMT. Comme la procédure le prévoit pour les attaques à l’anthrax, des mesures de précaution ont été automatiquement déclenchées.

Les forces de l’ordre, des pompiers, la police scientifique et des ambulances se sont immédiatement rendus sur place, mais l’activité de la Bourse n’a pas été perturbée par cette alarme.

Et 11 personnes ayant été en contact avec les enveloppes suspectes ont été conduites à l’hôpital pour des contrôles médicaux obligatoires dans ce genre de situation: huit de la Bourse et trois de l’agence d’Equitalia.

Un colis piégé avait été intercepté le 15 décembre à Rome au siège d’une agence d’Equitalia, déjà touchée par l’explosion d’un engin similaire la semaine précédente.

Le colis piégé, dont l’envoi a été revendiqué par le groupe des anarchistes italiens de la FAI (Fédération Anarchique Informelle), avait explosé le 9 décembre au siège d’Equitalia, blessant son directeur général aux yeux et aux mains.

La FAI avait visé en 2003 la Banque centrale européenne (BCE), avec une lettre piégée qui n’avait pas fait de victime.

AFP________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires