Maison A la une UNE ESPIONNE ALGÉRIENNE A L’ORIGINE DE LA CRISE MAROC-IRAN

UNE ESPIONNE ALGÉRIENNE A L’ORIGINE DE LA CRISE MAROC-IRAN

1623
0
PARTAGER

Les révélations fracassantes et les déclarations-choc à l’égard de l’Algérie ne manquent pas dans l’interview du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, que vient de publier le magazine international, Jeune Afrique, dans sa dernière édition.

Pour ce qui concerne le volet des livraisons d’armes au Polisario par le mouvement chiite libanais, Hezbollah, le ministre des affaires étrangères du royaume attribue le rôle de facilitateur important à une espionne algérienne, connue dans le monde du renseignement sous ses initiales, M.B et mariée à un haut responsable de ce mouvement catalogué comme terroriste. Les livraisons d’armes se sont déroulées sous l’œil bienveillant des autorités algériennes et sous le supervision de cette femme qui a ses entrées dans les sphères du pouvoir algérien et bien au-delà. Le reste de cette interview n’a pas manqué de faire perdre leur calme à la diplomatie algérienne qui a sévèrement recadré le ministre marocain des affaires étrangères qui avait estimé, dans ce même entretien, que l’Algérie était incapable de changer de discours pour suivre l’évolution des rapports internationaux et qu’elle faisait une fixation obsessionnelle sur le Maroc qu’elle appelle à changer sans le faire elle-même.Curieusement, dans sa réaction aux propos du chef de la diplomatie marocaine, le porte-parole de son homologue algérienne a voulu délibérément attaquer verbalement le royaume, histoire de faire passer la déclaration de Bourita, pour marginale et personnelle.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires