Une ex-prostituée dresse le portrait de ses clients assez particuliers

Une ex-prostituée dresse le portrait de ses clients assez particuliers

1357
0
PARTAGER

Une « prostituée de survie » raconte, de manière anonyme, ses années passées à rendre des services sexuels contre rémunération. Elle dresse le portrait de certains clients dans un article anonyme.

Les chemins qui mènent à la prostitution sont nombreux. Certaines femmes le font parce qu’elles le désirent, d’autres parce qu’elles y sont contraintes. D’aucunes, enfin, le font pour avoir de l’argent rapidement et payer leur drogue ou leurs addictions diverses. C’est notamment le cas d’ « X ». Cette ex-prostituée a exercé ce métier pour pouvoir se fournir en drogue. Aujourd’hui, celle qui se décrivait comme une « prostituée de survie » est parvenue à se défaire de ses addictions et à quitter l’univers de la drogue. Elle raconte son histoire sur internet et dresse le portrait de clients bizarres à qui elle a eu affaire.

Cosmopolitan et Esquire ont repris 15 profils de clients étranges, nous en avons retenu dix:

1. Les clients qui volent. « La plupart des hommes pensent être une exception et, en proie à leur égo, ils ont du mal à payer. Les plus jeunes sont les plus mauvais en la matière, j’en ai vu qui me volaient l’argent qu’ils venaient de me donner quand j’avais le dos tourné. »

2. Les fétichistes. C’était son premier client. « Mon premier échange a eu lieu un samedi soir. Un homme a vu mes hautes bottes de cuir et m’a suivi jusque dans le vestibule de mon appartement. Accroupi, il s’est mis à lécher une de mes bottes. Une minute plus tard, il m’a donné de l’argent. J’ai à peine vu son visage. »

3. L’homme au brunch. « Un homme venait tous les samedis matins chez moi avec des bagels et du saumon. Son truc, c’était de disposer le buffet du petit-déjeuner et puis de faire l’amour. Ensuite, nous nous mettions à table. »

4. Le client qui ne voulait pas faire l’amour. « Dick, un de mes clients, m’a emmené avec lui en voyage d’affaires en Californie. Je ne comprends pas pourquoi. Il ne m’a pas touchée une seule fois alors que nous dormions dans le même lit. »

5. Le fou furieux. « Un gars avait fait un trou dans le mur pour que ses copains puissent voir l’échange sexuel. Il n’avait pas d’empreintes digitales. C’est tout à fait le genre d’homme qu’on évite en changeant de trottoir. »

6. Les hommes qui seraient prostituées par souhait. « Beaucoup d’hommes m’ont dit que s’ils étaient une fille, ils feraient ce que je fais. »

7. Le riche radin. « Un autre de mes habitués est à la tête d’une grosse entreprise. Il est riche. Mais il ne paie pas plus que quelqu’un d’autre. En fait, il paie même moins. Il me faisait venir dans une chambre d’hôtel non loin de son lieu de travail et déduisait la location de la chambre de mes services. »

8. Les paresseux. « Ils restent allongés, attendent qu’on fasse le travail et ne retournent pas la faveur. »

9. Le « papa ». « Un habitué possède un magasin où nous faisions parfois l’amour. Il me payait chaque semaine, que l’on se voit ou pas. Il appelle ça son « allocation ». »

10. Le client qui donne du plaisir et des objets volés. « J’étais en Californie et un gars m’a fait monter dans sa voiture. Il m’a dit que si je passais la nuit avec lui, il me donnerait sa voiture. J’y croyais. Après une nuit passée à me donner du plaisir avec du sexe oral, il m’a donné la voiture. C’était une Honda Civic. Et la raison pour laquelle il me l’a donnée était hot. Volée. »

Commentaires