PARTAGER

Elle s’appelle Khadija Hamdi et est connue principalement dans les
camps de Tindouf pour être « ministre de la culture » dans le
gouvernement de la prétendue république sahraouie en exil mais surtout
pour être l’épouse même du chef des séparatistes du Polisario.
Ce dernier songerait à quitter ses fonctions très prochainement, en
raison de l’aggravation de son état de santé mais surtout de voir son
bateau prendre de l’eau de toutes parts et son lâchage par Alger. Son
désir aurait été formulé lors d’une réunion récente du mouvement
qui s’est achevée sur un communiqué appelant au renouvellement des
structures du mouvement pour lui redonner vie après la multiplication
des scandales et des défaites diplomatiques. Une situation aggravée
par la coupure du robinet côté de l’Algérie qui ne peut plus financer
les séparatistes en raison de la crise financière et économique
qu’elle traverse mais également parce qu’il a prouvé toute son
inutilité. La femme donnée comme successeur à la tête du Polisario,
aurait parait-il plusieurs cartes dans sa main pour ouvrir une
nouvelle page dans les relations avec le mentor algérien. Mais ce
dernier à d’autres chats à fouetter au niveau interne. L’heure de
vérité semble avoir sonné en tout cas pour les séparatistes, leur
crédibilité et ce qui est de leurs soutiens.

Commentaires