PARTAGER
Les habitants de la ville de Marrakech sont une nouvelle fois sous le choc suite à une nouvelle affaire de prostitution d’enfants, en découvrant un nouveau palier dans l’horreur puisqu’il s’agit cette fois-ci, d’une mère adoptive qui avoue son forfait sur « Facebook » en affirmant qu’elle offre sa fille au premier pédophile venu en échange de la somme de 20 dhs.
Cette femme qui dit travailler dans l’enseignement public déclare trouver avec facilité des clients pour sa fille âgée d’à peine six ans et pas pour des attouchements uniquement mais également pour des pénétrations au niveau de son postérieur.
Sans retenue aucune et sans se soucier des conséquences de ses déclarations, la femme s’évertue à donner des descriptions intimes sur sa fille adoptive ce qui a poussé certains sur les réseaux sociaux à émettre des doutes sur l’équilibre mental de cette enseignante dont le récit a créé une mobilisation sans précédent de simples citoyens et de membres d’associations de protection des enfants pour aller retrouver cette mère indigne et la livrer à la police afin qu’elle libère la petite fille des griffes de cette personne irresponsable dont les propos vont faire le tour du monde pour aggraver l’image de la ville qui souffre déjà d’une mauvaise réputation en raison des atteintes à la pudeur sur les enfants et les actes de pédophilie qui s’y répètent, au moment où le tribunal vient de donner un verdict très clément qui a fait couler beaucoup d’encre aux États-Unis et au Maroc à l’issue du procès retentissant d’un pédophile américain .

Commentaires