UNE FEMME TUÉE DE 175 COUPS DE COUTEAU A FÉS PAR SON...

UNE FEMME TUÉE DE 175 COUPS DE COUTEAU A FÉS PAR SON BEAU-FRÈRE DÉSÉQUILIBRÉ

418
0
PARTAGER

Cette dernière, se plaignait très souvent à ses proches de la relation conjugale invivable qu’elle endurait avec son époux, un homme jaloux et violent qui la frappait très souvent pour des motifs futiles et refusait toute idée de divorce.

Vivant ensemble depuis seulement trois années, la victime était privée de recevoir chez elle les membres de sa famille ni de leur rendre visite tout en se voyant priver par son modeste mari de manger à sa faim et de subvenir à ses autres besoins.Voulant à tout prix poursuivre des études en passant son bac, elle s’était inscrite dans une école à cet effet, mais se voyait tabasser à son retour à la maison par son époux qui ne voyait pas ce désir d’émancipation d’un bon œil.

Quelques jours avant sa mort, les disputes étaient montés d’un cran, au point de voir ce dernier lancer des menaces de représailles physiques violentes et même de mort si elle ne changeait pas de comportement pour lui obéir à la lettre.

Et c’est ainsi que ce meurtre d’une extrême sauvagerie a fini par se produire au milieu d’une population incrédule, atterrée par un tel acharnement sur le corps chétif de cette femme dont aucun habitant du quartier n’ignorait ses conditions de vie insupportables et sa vie conjugale avec un homme incontrôlable qui la battait en public et de manière fréquente.

Finalement, ce n’est pas lui que les policiers chargés de l’enquête vont soupçonner de cet assassinat abominable, mais plutôt son frère, un déséquilibré, que le mari aurait poussé à commettre ce crime avec l’acharnement que l’on sait.

Le mari qui n’a pas montré le moindre sentiment de peine suite à ce drame, a été laissé en liberté le temps que l’enquête aboutisse. Les associations des droits humains, qui sont contre, sont montés au créneau pour se porter partie civile.

Actu-maroc.com _______________________________________

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires