Maison A la une UNE GUERRE EST-ELLE POSSIBLE AU SAHARA ?

UNE GUERRE EST-ELLE POSSIBLE AU SAHARA ?

2403
0
PARTAGER
Depuis ce week-end, la tension est vite remontée dangereusement de plusieurs crans, dès l’annonce par le Maroc du recours aux armes pour défendre son territoire, si l’Onu reste sans réponse face à la situation actuelle. Dès dimanche après-mi et pour défier les Forces armées royales, des hommes armées du Polisario ont une nouvelle fois fait leur entrée sur le territoire marocain dans la zone tampon de Mahbes, à quelques centaines de mètres du mur de sécurité. Plusieurs heures plus tard, l’Onu n’a toujours pas réagi, ajoutant à la confusion régnante, depuis que le Polisario viole quasi quotidiennement les territoires sous souveraineté marocaine et le cesse-le-feu devenu obsolète.
En s’installant dans des zones tampons avec hommes et matériels dont des armes sous le regard de soldats marocains attendant des ordres, le Polisario a choisi de défier également l’ONU comme l’a prouvé son chef Brahim Ghali, vendredi dernier au cours d’une conférence à Alger, en déclarant que l’ONU ne jouait pas son rôle. Des propos qui en disent long sur l’évolution du dossier du Sahara avec les ingrédients, aujourd’hui réunis d’une déflagration. Mais les observateurs, très sollicités depuis ces nouveaux développements, se cantonnent dans une prudence relative en estimant qu’une reprise des combats est peu probable, l’Onu ayant toujours suffisamment de cartes pour les empêcher. Sauf que dans la province d’Assa Zag située aux frontières sud du Sahara, la population est sortie ce dimanche pour demander au Maroc de défendre son territoire avec les armes contre les agissements du Polisario. Si dans d’autres villes le même type de manifestations se produisent, l’on pourra parie que le bruit des armes n’est pas loin. Côté algérien, le silence radio demeure total pour l’instant.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires