PARTAGER

Une jeune femme d’une vingtaine d’années a mis fin à ses jours à Benguerir en s’immolant par le feu suite à la libération de ses violeurs, d’après l’agence EFE.

La victime avait été violée par un groupe de six personnes qui avaient également filmé la scène avec leur téléphone. Malgré le dépôt d’une plainte, les auteurs du viol ont bénéficié d’une liberté conditionnelle. Le juge en charge du dossier aurait fait l’objet de pressions de la part de plusieurs personnalités locales pour étouffer l’affaire.

La jeune femme, craignant de voir sa réputation être salie suite à la publication de la vidéo de son viol s’est aspergée d’un liquide inflammable la semaine dernière avant de s’immoler par le feu. Transportée d’urgence à l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech, elle a survécu à ses blessures l’espace de 36 heures avant de perdre la vie dimanche 31 juillet dernier.

 

Commentaires