UNE JEUNE FEMME BATTUE À MORT PAR SON FRÈRE A BERRECHID

UNE JEUNE FEMME BATTUE À MORT PAR SON FRÈRE A BERRECHID

352
0
PARTAGER

Al Akhbar, en Une et photo parlante à l’appui, aborde le drame de la flagellation, à Berrechid, d’une fille par son frère. Le quotidien précise que les habitants du Douar Oulad Jamaâ, dans la commune de Soualem relevant de la province de Berrechid, ont été horrifiés d’apprendre qu’un jeune homme de 23 ans avait frappé à mort sa sœur avec la courroie en caoutchouc d’un tracteur. La fille, âgée de 14 ans, selon les sources du journal, a été surprise par son frère en train de discuter tard le soir, mardi dernier, avec un jeune habitant du douar. Furieux, il a chassé sa sœur sur le champ. Cette dernière s’est réfugiée chez elle.

Un châtiment disproportionné

Les parents n’ont pas été alertés par leur fils, rentré tard ce soir-là. Après une nuit de sommeil agitée, le frère, qui sentait son honneur bafoué de même que celui de sa famille, a attendu que la maison familiale soit vide. En proie au doute et à la suspicion, il a attendu 11 heures du matin pour s’isoler avec sa sœur. Cette dernière était loin de se douter que cette entrevue allait lui être fatale. Après l’avoir ligotée, son frère a commencé à la fouetter avec la courroie d’un moteur de tracteur. La jeune fille n’a pas tenu longtemps face à la violence de l’agression et est décédée des suites de ses blessures.

Le frère, un repris de justice

Après avoir commis ce fratricide, le frère s’est échappé et s’est réfugié dans une maison abandonnée proche du lieu du crime. Les gendarmes l’ont interpellé quelques heures plus tard. Alertée, la Brigade de la Gendarmerie royale de Berrechid a trouvé le corps de la victime ainsi que l’arme du crime. Le corps a été transporté à la morgue de Casablanca pour autopsie, tandis que le frère a été incarcéré par les gendarmes pour les besoins de l’enquête judiciaire. Après son arrestation et la consultation de son casier judiciaire, le frère, qui avait déjà eu maille à partir avec la justice, a avoué avoir frappé sa sœur jusqu’à la mort. Le prévenu doit comparaître vendredi devant le Procureur du Roi de la Cour d’appel de Settat, après la fin de sa garde à vue. La violence inouïe déchaînée par ce délinquant contre sa propre sœur nous rappelle un autre drame récent renvoyant aussi au problème de la violence faite aux femmes: celui d’un mari qui a lacéré au couteau le visage de sa femme, âgée de 17 ans.

Source: Le360.ma

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires