Maison A la une UNE JOURNALISTE DÉNONCE UN MINISTRE ACTUEL POUR VIOL

UNE JOURNALISTE DÉNONCE UN MINISTRE ACTUEL POUR VIOL

1928
0
PARTAGER
Coup de théâtre dans l’affaire des accusations de harcèlement et de viols en série portées contre le directeur de publications, Taoufik Bouachrine.
L’une des victimes présumées de ce dernier a déclaré au moment de déposer sa plainte devant les enquêteurs de la brigade judiciaire :  » Vous croyez qu’il y a que lui, j’ai vécu la même expérience avec un ministre islamique du PJD, toujours en fonction, qui m’a agressé sexuellement dans son bureau, lors d’un entretien journalistique ». L’accusatrice n’écarte pas une complicité entre son directeur et le ministre qui l’aurait encouragé à agir ainsi envers elle. Ce rebondissement accréditerait donc la piste du trafic d’être humain retenu parmi les charges visant le patron de presse.
La journaliste a donné le nom du ministre aux enquêteurs et l’on ignore, pour l’instant si elle a déposé une plainte contre lui ou si elle compte le faire.
Si oui, l’affaire éclaboussera le gouvernement au moment où approche la date du 8 mars, journée mondiale de la femme, au cours de laquelle sera publiée au Bulletin Officiel, l’entrée en vigueur de la loi tant attendue sur la violence faite aux femmes, date choisie intentionnellement par le procureur de la cour d’appel de Casablanca, pour la première audience du procès du patron de presse, Bouachrine pour les délits évoqués. Ce procès qui s’annonce retentissant pour toute la profession est appelé à connaître des développements inattendus avec la grave affaire qui vient d’être dévoilée par la journaliste.
Par Samira Boutaleb
Actu-maroc.com

Commentaires