PARTAGER

Les internautes suivant la coupe du monde de football qui se poursuit en Russie, se souviennent encore de la journaliste qui avait été victime d’un baiser volé en direct dans la rue par un supporteur..Cette reporter envoyée spécialement d’Espagne pour suivre les matchs de la « Roja » s’est confiée à ses collègues à la veille du match Maroc-Espagne, sur cet incident et sur d’autres harcèlements vécus avec des supporteurs l’interpellant avec des expressions osées. Mais parlant des joueurs marocains, la journaliste s’est lâchée après les avoir rencontrés lors d’un reportage. « Je veux coucher avec l’ennemi » a-t-elle déclaré en ajoutant « Dieu qu’ils sont beaux, tous beaux et quelle classe, jamais je n’aurai cru tomber sous leur charme un jour et comme ils vont perdre contre l’Espagne, il faudra bien que quelqu’un les réconforte et ce quelqu’un pourrait être moi. » Cette phrase prononcée sérieusement par Maria Gomez a fait couler beaucoup d’encre en Espagne, les internautes et les téléspectateurs l’ayant accusée après le match nul, de traitre à la nation après l’avoir traitée de tous les noms.

La journaliste, Maria Gomez, n’a toujours pas dit quel joueur elle aurait choisi en premier pour se venger de l’ennemi marocain. Son histoire et ses propos qu’elle ne regrette nullement sur les Lions de l’Atlas ont fait le tour de la toile. Sacrée Maria Gomez ! .

 

 

Par Nabila Kandili

Actu-maroc.com

Commentaires