Une marocaine et une française tuées: 30 ans de réclusion criminelle pour...

Une marocaine et une française tuées: 30 ans de réclusion criminelle pour un Argentin

313
0
PARTAGER

Agé de 27 ans, l’accusé a été déclaré coupable par le tribunal de Salta d’avoir violé et tué les deux jeunes femmes, alors que deux autres prévenus, poursuivis pour les mêmes chefs d’accusation, ont été acquittés, faute de preuves.

Le tribunal n’a pas suivi le réquisitoire du parquet qui avait requis la semaine dernière la perpétuité pour deux des trois accusés, soit la peine maximale fixée par le Code pénal argentin.

Quant aux avocats des familles des victimes, ils avaient réclamé la prison à vie pour les trois prévenus.

Houria M. et son amie Cassandre B, âgées à l’époque de 24 et 29 ans, avaient été sauvagement assassinées par balles, le 15 juillet 2011, après avoir été violées alors qu’elles effectuaient une randonnée dans la région de Salta.

Les corps des deux victimes, criblés de balles, avaient été retrouvés deux semaines après leur disparition dans un parc naturel de San Lorenzo, à une quinzaine de kilomètres de Salta.

Les prévenus, un guide touristique, un maçon et un jardinier, avaient été arrêtés quelques semaines après la découverte des corps des deux victimes, au terme d’une enquête pour laquelle la police et la justice de Salta avaient mobilisé de gros moyens.

Etudiante à l’époque à l’Institut des hautes études sur l’Amérique latine de Paris, Houria M. dont les parents avaient immigré en France dans les années 70, s’apprêtait à entamer un master sur l’immigration syro-libanaise à l’Université de Mar del Plata (400 km au sud-est de Buenos Aires).

 

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires