Une marocaine fait passer dans une valise un enfant en contrebande en...

Une marocaine fait passer dans une valise un enfant en contrebande en Espagne

1338
0
PARTAGER

C’est au scanner qu’il a été découvert. Abou, 8 ans, était caché dans une valise. Du Maroc, il devait passer à l’enclave espagnole de Ceuta, pour y retrouver son père. Le quotidien espagnol El Pais raconte que quand les membres de la garde civile ont ouvert le bagage, l’enfant en a émergé, effrayé, et a dit en français « Je m’appelle Abou. » Il est originaire de Côte d’Ivoire.

La valise était transportée par une Marocaine de 19 ans. Hésitante au moment de passer la frontière jeudi, elle a été contrôlée, et sa valise rose à roulettes passée aux rayons X. Les douaniers pensaient y trouver de la drogue ou des marchandises de contrebande.

-

« En passant la valise au scanner, l’opérateur a observé quelque chose d’étrange, ce qui paraissait être une personne à l’intérieur, a expliqué un porte-parole de la garde civile. Lorsqu’il l’a ouverte, il a trouvé un enfant dans un état lamentable. »

Selon El Pais, le père, ainsi que la jeune porteuse de valise, ont été arrêtés et « mis à disposition de la justice ». Une juge d’instruction de Ceuta les accuse de « délit contre les droits des citoyens étrangers », avec la circonstance aggravante de mise en danger de la vie d’un mineur. Le père, qui habite dans les îles espagnoles des Canaries, avait déjà demandé le regroupement familial, sans succès. Il a assuré à la juge ne pas être au courant de la méthode qui avait été employée pour faire passer son fils. Selon la police, la jeune femme n’avait aucun lien avec l’enfant et aurait été payée par le père pour le faire passer en Espagne.

-

Moins de deux heures après la découverte de l’enfant, son père a voulu passer aussi la frontière, pensant le retrouver. Les policiers l’ont alors arrêté et lui ont montré une photo du garçonnet sortant de la valise. L’homme, qui vit à Las Palmas, a alors reconnu être le père de l’enfant. « Je voulais juste l’emmener avec moi aux Canaries », a-t-il dit, avant d’être arrêté. L’enfant a été remis aux services de protection infantile de Ceuta.

Commentaires