UNE MINISTRE AVOUE AVOIR DE LA FIÈVRE QUAND ELLE PARLE ARABE

UNE MINISTRE AVOUE AVOIR DE LA FIÈVRE QUAND ELLE PARLE ARABE

1739
0
PARTAGER

La ministre déléguée à l’environnement issue du parti du Mouvement
Populaire et qui n’en est pas à son premier dérapage verbal, a mis une
nouvelle fois les pieds dans le plat au cours d’une réunion
internationale, en se justifiant de ne pas parler la langue officielle
du pays, sous prétexte, a-t-elle précisé; que l’usage de cette langue
lui donnait la fièvre; chose qui a surpris et fait rire l’assistance
devant un tel manquement de la part d’une ministre, au non-respect de
la constitution .

Cette déclaration qui a fait les choux gras dans la presse nationale
arabophone n’a valu à la ministre déléguée à l’environnement aucune
remontrance dela part de la direction de son parti, encore moins de la
part du chef du gouvernement habitué désormais à la position de
plusieurs de ses ministres vis à vis de la langue officielle.

Avec Hakima Haite, un nouveau pas a été franchi, avec l’élargissement
de la liste des ministres du gouvernement Benkirane qui ont un sérieux
problème avec la langue arabe, dont le cas le plus emblématique et le
plus inconcevable reste celuidu ministre de l’éducation nationale,
Rachid Benmokhtar, un homme ouvertement fâché avec la langue nationale
de son pays et qui pourtant; en dirige le secteur de l’éducation. Une
vraie risée et une hérésie pour ses homologues à l’étranger.

Pour en revenir à la ministre déléguée à l’environnement; Hakima
El Haiti, elle devrait apprendre qu’il existe un remède contre sa fièvre,
comme y ont eu recours d’autres ministres avant elle: c’est de prendre
des cours particuliers pour s’éviter pareille situation.

Commentaires