PARTAGER

Les Casablancais savent faire la fête quand il s’agit de célébrer de grandes occasions, comme celle du titre de champion d’Afrique remporté avec persévérance par le Wydad après le Ko infligé aux égyptiens d’Al Ahly en finale de la Champions Ligue, le titre continental le plus convoité.

Dès la fin du match, un cortège de voitures à l’infini s’est formé au milieu d’un concert de klaxons assourdissant pour prendre la direction de la Corniche, lieu de rassemblement incontournable et de fête jusqu’à l’aube, dans un désordre sidérant alors que les forces de l’ordre déployées en grand nombre, en prévision de festivités incontrôlées, ont eu tout le mal du monde à réguler la circulation et tempérer l’ardeur des fêtards. Parmi ces derniers et pour les moins fortunés d’entre eux, beaucoup s’étaient déplacés à pied, parcourant des kilomètres, pour rejoindre Ain Diab et y festoyer jusqu’à l’aube dans un climat de ferveur extrême, frôlant l’hystérie. Danses et chants sur les toits des voitures, fumigènes et cacophonie des trompettes, enfants en bas âge drapés dans les banderoles du club victorieux, certains n’avaient jamais connu une telle explosion de joie de toute leur vie et entendent bien faire durer les festivités car le WAC a prévu un riche programme dans les prochains jours pour partager sa victoire.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires