Une poignée de sbires du ‘polisario’ barricade un espace de Forum Social...

Une poignée de sbires du ‘polisario’ barricade un espace de Forum Social Mondial pour s’accaparer la parole

133
0
PARTAGER

Venus au pas de guerre avec une horde de supposés activistes espagnols et tout un service de sécurité bien motivé et prêt à en découdre avec quiconque, les mercenaires du polisario ont carrément traumatisé l’esprit de ce Forum en donnant une pitoyable scène d’une descente d’une bande de voyous, comme l’a justement crié un étudiant sénégalais témoin de ces agissements.

Dès le début de cette mascarade qu’ils prétendent être une « rencontre sur les femmes et les droits de l’homme au Sahara », les gros bras ont été postés à l’entrée de l’atelier pour filtrer arbitrairement l’assistance.

Aucun marocain où tout participant étranger soupçonné de sympathie envers la cause nationale du Sahara n’est pas toléré à ce show de propagande médiocre, au grand mépris de la charte du Forum qui se veut un espace de libre expression et dont tous les espaces sont ouverts sans aucune distinction ou discrimination.

Tous les participants marocains, hommes et femmes, qui voulaient prendre part à ce supposé débat qui les concerne pour livrer leurs points de vues, ont été interdits d’accès par la force. Les gros bras zélés et apparemment bien rémunérés, sont allé jusqu’à charger une foule de pacifiques participants devant l’entrée de la salle, bousculant femmes et hommes âgés tout en visant particulièrement la presse marocaine.

Les quelques marocains qui ont pu accéder à la salle ont été braqués et tenu en respect à chaque tentative de prise de parole par la bande des mercenaires du polisario et leur service d’ordre spécial.

Tout au long de ce simulacre, les organisateurs du débat, des espagnols aux méthodes franquistes, ont tenu à présenter à l’audience des femmes bien en chair pour parler de prétendus violations de leurs droits dans « la lutte pour la prétendue cause ». Des personnages sans talent débitant des propos et répliques apprises juste la veille : les mauvais scénaristes espagnols de cette mascarade en sont à une piètre caricature de l’icône de la militante et son charisme.

Au lieu de penser à conférer, juste en apparence, une quelconque crédibilité à ce show de mensonges à tout va contre le Maroc et sa cause nationale, les mauvais scénaristes espagnols de ce spectacle ont tenu jusqu’au bout à couver le déni du dialogue et l’unique version.

Les témoignages et les assertions des bonnes femmes montrées en tant que militante et victimes de prétendues violations des droits de l’homme se suivent et se ressemblent, les modératrices espagnoles esquivent le débat et rechignent à donner la parole aux jeunes marocains qui ont espéré, jusqu’à la fin, prendre la parole et donner leurs points de vues dans un esprit démocratique qui sied bien à l’esprit du FSM.

Pas de débat, que des questions brèves et directes, ont-elles décrété autoritairement devant une assistance médusée. Et les quelques marocains qui ont pu arracher le droit à poser des questions, d’ailleurs bien précises, n’ont eu droit à aucune réponse.

Pour quels desseins inavoués les lobbys espagnols s’acharnent-ils contre les intérêts du Maroc et la cause de son intégrité territoriale ? le rôle central de l’Algérie dans cette hostilité, la grande supercherie fomentée par les médias espagnols hostiles à coup de faux et de falsification des vérités concernant les évènements de Laâyoune, et le témoignage cinglant et indigné d’un sahraoui contre les propos délirants et fantaisiste d’une « militante polisarienne » qui parle d’une prétendue opération visant à « affamer les populations dans les provinces du sud ». Autant de questions restées sans réponse.

La modératrice espagnole du débat eu la « géniale idée » de clore précipitamment le débat en prétextant l’expiration du temps imparti à cet atelier ou plutôt, ce « show de marionnettes menteuses ». Une maladroite esquive du dialogue puisque les débats de ce Forum sont connus ouverts et les vraies discussions des différents ateliers du Forum peuvent entamer une bonne partie de la nuit. Aucun modérateur des dizaines d’espaces de ce Forum n’osera couper court à un débat chrono à la main.

Convaincus de leur cause et indignés par ce déni du dialogue, les jeunes acteurs associatifs marocains ont investi l’espace du Forum et engagé des discussions avec une audience de diverses nationalités.

Ils ont plaidé auprès des interlocuteurs avec force d’arguments solides la réalité de la question du Sahara et mis à nu les raisons du prétendu « engagement » des lobbys espagnols auprès des mercenaires du séparatisme et leur acharnement contre un pays voisin qui « dérange » par sa ferme volonté de se développer et se moderniser tout en jouissant de sa pleine souveraineté.

Le témoignage d’un jeune sahraoui, rescapé des camps de Tindouf, a ému l’assistance en criant avoir connaître son tortionnaire durant ses sept ans dans les geôles des services secrets algériens dans les camps de la honte et qui n’est d’autre que le chef de la délégation du intrus du polisario à ce Forum Social Mondial.

La voix de la vérité fini toujours par triompher et c’est la communication spontanée et sincère de jeunes acteurs associatifs marocains à ce Forum mondial qui a triomphé auprès de l’audience face à l’outil de propagande refusant le dialogue et réduit à se barricader.

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires