UNE PREMIÈRE AU MAROC: UN MINISTRE REVIENT AU GOUVERNEMENT APRES L’AVOIR QUITTE

UNE PREMIÈRE AU MAROC: UN MINISTRE REVIENT AU GOUVERNEMENT APRES L’AVOIR QUITTE

1177
0
PARTAGER

Le gouvernement Benkirane entrera décidément dans l’histoire de la
politique nationale. Il s’apprête à signer une première dans les
annales avec le retour quasi certain de l’ancien ministre des affaires
étrangères dans la première version de l’actuel gouvernement pour
occuper le poste de ministre en charge des relations avec le parlement
et la société civile en remplacement de Habib Choubani parti en raison
du scandale causé par son amourette avec une collègue du même parti.

Cet étrange retour après un première mise à l’écart sans ménagement de
Salaheddine ElOthmani, puisque c’est de lui qu’il s’agit, serait en
quelque sorte une revanche de ce dernier sur le premier ministre
Abdelilah Benkirane à l’origine son éviction et qui lui reprochait
d’être à l’origine de plusieurs erreurs diplomatiques qui n’étaient
pas passées inaperçues en leur temps. Homme consensuel, le ministre
débarqué avait accepté la décision sans créer des vagues. C’est ce
même caractère consensuel qui lui vaut d’avoir été choisi par le
conseil national de son parti islamiste du PJD et d’avoir été imposé à
celui envers qui il a gardé une sourde rancune.Son prédécesseur ayant
échoué à activer l’adoption de nombreux textes législatifs, c’est sur
lui que reposeront les espoirs de dynamiser l’action gouvernementale
au parlement. Le psychiatre de formation quittera de nouveau son
cabinet qu’il avait retrouvé après une brève expérience ministérielle.

Par Jalil Nouri

Commentaires