Une première : Un Marocain au Rallye « Dakar » 2011

Une première : Un Marocain au Rallye « Dakar » 2011

313
0
PARTAGER

Avant lui, en 2008, Saida Ibrahimi (auto) et Abdelkader Tayati (moto) avaient accompli toutes les formalités, mais la compétition avait été annulée, puis transférée, l’année suivante, en Amérique du sud.

Sur les 28 éditions donc du rallye Dakar en Afrique, qui passait chaque année par le territoire national, pas un seul pilote, autos et motos confondus, n’avait eu le privilège de figurer sur la liste des partants pour le Lac Rose de la capitale sénégalaise.

En prévision de sa participation au « Dakar-2011″, où il aura à parcourir plus de 9.500 km, Harite (Yamaha), 32 ans, a notamment disputé en octobre dernier le Rallye Shamrock du Maroc à Zagora et terminé dans une encourageante 10è place, une compétition qui lui a servi de test grandeur nature afin de jauger ses capacités.

Passé « Pro » en 2003, ce natif d’Agadir explique, dans une déclaration à la MAP, qu’il a fait plusieurs autres courses d’Enduro le long de l’année afin d’être plus performant, notamment l’Enduro de Carthage en Tunisie.

Il s’est également entraîné, tout récemment et pendant huit jours, dans le désert marocain (Merzouga) avec d’autres participants au « Dakar » venus peaufiner leur préparation pour cette grande compétition d’endurance.

« J’ai le potentiel qui me qualifie et me permet de réussir une belle aventure mais, à ma première participation, je ne peux pas prendre de risque ni me fixer de gros objectifs », a-t-il dit, soulignant qu’il tâchera tout d’abord à bien négocier le parcours puis s’investir à fond afin de « terminer parmi les 40 premiers ».

Le pilote marocain, tout en se félicitant de ce « rêve de môme qui est entrain de se réaliser », a formulé enfin l’espoir de voir ce Rallye revenir sur le sol africain du fait que, pour lui, « les frais d’engagement sont très lourds en l’absence d’un soutien financier à la hauteur ».

Les quelque 750 participants à l’édition 2011 du rallye Dakar, à bord de 186 motos, 157 automobiles, 73 camions et 39 quads, devront parcourir plus de 9.500 km tracés sur les territoires argentin et chilien, dont 5.000 km de course proprement dite (spéciales), répartis sur 13 étapes.

Voici, par ailleurs, le programme complet de cette édition:

1. janvier: Buenos Aires – Victoria (377 km).

2. janvier: Victoria – Cordoba (758 km).

3. janvier: Cordoba – San Miguel de Tucumon (740 km).

4. janvier: San Miguel de Tucumon – San Salvador de Jujuy (752 km).

5. janvier: San Salvador de Jujuy – Calama (761 km).

6. janvier: Calama – Iquique (459 km).

7. janvier: Iquique – Arica (721 km).

8. janvier: Repos.

9. janvier: Arica – Antofagasta (839 km).

10. janvier: Antofagasta – Copiapo (776 km).

11. janvier: Copiapo – Copiapo (270 km).

12. janvier: Copiapo – Chilecito (862 km).

13. janvier: Chilecito – San Juan (786 km).

14. janvier: San Juan – Cordoba (678 km).

15. janvier: Cordoba – Buenos Aires (826 km).

16. janvier: Arrivée à Buenos Aires.

Commentaires