UNE RENTREE SOUS TENSION

UNE RENTREE SOUS TENSION

340
0
PARTAGER

C’est d’abord sur le plan social que l’on craint le pire si les promesses de recrutement de plusieurs milliers de chômeurs dans la fonction publique ne sont pas tenues quitte à assécher le budget de l’état déjà tari avec les différentes augmentations à coups de milliards accordées à la caisse de compensation.

 

Le porte-parole du gouvernement, peu expansif par nature, a cru bon préciser récemment :  » La situation sociale et politique liée aux répercussions de la crise financière internationale se fait ressentir dans notre pays. C’est une problématique qui se pose aujourd’hui avec une certaine acuité « . Il est vrai que les finances publiques sont au plus bas avec les effets conjugués des dernières augmentations de salaires et les prix des matières premières à l’international. Selon le Fonds Monétaire International, l’état marocain est déficitaire de 5,7 %  pouvant aller jusqu’à 7,5% en 2012. Même s’il fait des efforts de communication pour présenter un bilan flatteur, le gouvernement est dans une véritable course contre la montre pour faire passer des projets de loi de dernière minute et ce, au moment même où apparaissent certaines fissures au niveau de sa cohésion, certaines formations se sentant pousser des ailes à l’approche des élections, ce qui vient de pousser le premier ministre à réunir les dirigeants de la majorité pour les appeler à rester unis jusqu’à la fin du mandat afin de ne pas aggraver la situation. Celle-ci devrait du reste continuer à flotter jusqu’à la présentation et les débats de la loi de finances 2012 alors que de nombreux ministres voient mal comment poursuivre leur travail au sein du gouvernement et se préparer à se lancer dans la bataille électorale à venir qui exigent une présence sur le terrain. D’ici le 25 novembre prochain, les jours risquent de s’écouler avec la même question lancinante sur fond de climat plombé d’incertitudes : le pire reste-t-il à venir avec un nouveau gouvernement à qui l’actuel aura refilé toutes les  » patates chaudes  » de son mandat.

JALIL NOURI POUR ACTU-MAROC.COM  ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires