PARTAGER

« Des membres de la communauté juives sont venus chez moi et m’ont remis les clefs de leur synagogue» raconte Shahid Hashmi, un des fondateurs du centre islamique de Victoria, à Texas City (Texas, Etats-Unis).

Ce dernier a été incendié samedi, quelques heures après que Donald Trump a mis en place son «muslim ban». Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incendie. «Ici tout le monde connaît tout le monde (..) Quand une catastrophe arrive nous devons rester unis » explique Robert Loeb, le président du Temple Bnai Israël de Texas City au magazine Forward, pour expliquer ce geste.

Commentaires