PARTAGER
Une initiative louable à soutenir et enrichir par l’apport des internautes a été lancée sur le réseau social « Facebook » dans le but de combattre l’oubli,  la méconnaissance et le désintérêt dont souffrent de nombreux artistes marocains toutes disciplines confondues.
Son auteur a conçu cette page comme une vitrine permanente pour faire découvrir ou redécouvrir un artiste à chaque semaine et d’ouvrir un débat sur son œuvre en invitant les visiteurs à inter réagir et apporter témoignages et documents personnels à propos de la carrière de l’invité de la semaine avec à chaque fois, une sorte de rétrospective, afin que les jeunes générations puissent se familiariser avec le patrimoine culturel national et les nombreux acteurs de la scène artistique qui ont contribué à le faire connaître et permis de l’enrichir par leur apport et leur créativité.
A peine lancée, l’initiative a connu un succès mérité et mis en contact plusieurs générations, certaines ayant soif d’apprendre et d’autres de partager avec générosité leurs souvenirs, leurs domaines d’intérêt et faire découvrir ce que l’histoire doit retenir du champs artistique et culturel du pays, et de rendre un hommage appuyé à ses grands noms .
L’invité de la semaine : Le grand compositeur Mohamed Ben Abdeslam.  Qui ne le connait pas, de la précédente génération? les airs de «Ach dak temchi lzine», «3ichi ya bladi 3ichi», «Ândi whida», «Ya lghadi f tomobil», «Sawwalt alik loud w nay», «Ya bent lmdina», «Snara», «Lmessrara», «Lbahara» et la liste est longue. Des titres encore gravés dans la mémoire de ceux qui ont vécu cette époque.
Pour découvrir la page et graver un petit commentaire à ce symbole de la chanson marocaine authentique, voici le lien : https://www.facebook.com/Hommage-aux-artistes-marocains-1517270401914814

Commentaires