Union européenne : les marins-pêcheurs manifestent contre la surpêche

Union européenne : les marins-pêcheurs manifestent contre la surpêche

285
0
PARTAGER

Devant le bâtiment où les ministres de la Pêche négocient pied à pied les milliers de tonnes de cabillauds, de soles ou autres qui pourront être pêchés en 2013, les manifestants veulent tirer la sonnette d’alarme contre la surpêche et les bateaux-usine.

L’actrice Mélanie Laurent prête sa notoriété à Greenpeace pour aider à faire entendre la voix des petits pêcheurs. « On pêche beaucoup, des millions de tonnes par an. Et en même temps, on rejette des poissons à la mer, qui sont morts, qui flottent sur l’eau. On pense que les ressources des océans sont infinies, alors que ce n’est pas le cas. En fait, on parle social et on parle politique. Social, c’est les pêcheurs artisans, et politique c’est un choix politique. Face aux pêcheurs industriels, la pêche artisanale est la solution », affirme Mélanie Laurent.

Pour les militants, il faudrait prendre les quotas des grosses entreprise du secteur pour les donner aux artisans, comme Imanol Ugartemendia, patron d’un palangrier à Saint-Jean-de-Luz. A bord, ils sont trois marins à pêcher le merlu à la ligne dans le Golfe de Gascogne. « On est en concurrence directe avec des gros bateaux, qui pêchent énormément de merlus. Et ces gens-là sont très souvent dans les instances, et ce sont eux qui décident ‘Où est-ce que je vais aller pêcher ? Je m’attribue les quotas, ceci cela’. Ce qui fait que maintenant, comme ce sont eux qui décident, si un jeune veut venir avec un bateau de moins de douze mètres s’installer et pêcher le merlu, et qu’il n’a pas d’antériorité, il n’aura pas le droit d’y aller », dénonce Imanol Ugartemendia.

Les artisans représentent 65 % des marins-pêcheurs français. Ils voudraient que leur mode de pêche plus sélective soit mieux soutenue.

 

 

rfi.fr__________actu-maroc.com

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires