PARTAGER

Un juge américain a forcé des prévenus sans ressources à payer leurs amendes en donnant leur sang sous peine d’être envoyés en prison, a dénoncé mardi une organisation de défense des droits de l’homme.

« Si vous n’avez pas d’argent et ne voulez pas aller en prison, pensez à faire un don du sang et revenez avec le reçu », a dit un juge d’un tribunal d’Alabama, dans le sud des Etats-Unis, selon la plainte déposée par l’organisation Southern Poverty Law Center (SPLC).

« Sinon, le shérif a assez de menottes pour ceux qui n’ont pas d’argent » pour payer leurs amendes, a ajouté le juge Marvin Wiggins, dans un tribunal du comté de Perry le 17 septembre, selon un enregistrement audio que SPLC a diffusé mardi sur son site.

« Ceux qui n’ont pas pu payer en liquide leurs dettes envers le tribunal ont littéralement dû payer avec leur sang », dénonce Sara Zampierin, avocate de SPLC, sur le site.

Plusieurs des prévenus jugés ce jour-là au tribunal, parmi lesquels figuraient des indigents, ont décidé d’aller donner leur sang juste à l’extérieur du tribunal, où était organisée une campagne de don, parce qu’ils « avaient peur de la prison », assure SPLC.

« C’est faire preuve d’un mépris choquant non seulement face à l’éthique judiciaire mais aussi face aux droits constitutionnels des prévenus », ajoute l’avocate.
L’organisation SPLC a dénoncé lundi Marvin Wiggins auprès du comité chargé de superviser la conduite des juges en Alabama, l’accusant d’avoir violé le code éthique des magistrats.

Commentaires