USA: les « tweets » osés d’un élu lui coûtent son siège à la...

USA: les « tweets » osés d’un élu lui coûtent son siège à la Chambre

173
0
PARTAGER

M. Weiner, considéré comme un possible futur maire de New York, a téléphoné mercredi soir à la chef de la minorité démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, pour lui annoncer sa démission, a-t-on appris jeudi matin de source démocrate au Congrès.

M. Weiner devait donner une conférence de presse à New York à 14H00 (18H00 GMT) pour officialiser son départ.

Interrogée lors d’une conférence de presse, Mme Pelosi, qui avait appelé l’élu à démissionner le week-end dernier, s’est refusée à tout commentaire. « Vous suggérez que je fasse son annonce à sa place? Cela ne se produira pas », a-t-elle déclaré devant l’insistance des journalistes.

La pression s’était accentuée ces derniers jours sur M. Weiner alors que plusieurs élus républicains comme démocrates l’avaient appelé à démissionner. Lundi, le président Barack Obama lui-même avait accablé le parlementaire affirmant dans un entretien qu’il démissionnerait s’il était à sa place.

Dans un premier temps, M. Weiner avait nié les faits, assurant avoir été victime de pirates informatiques. Puis, en larmes lors d’une conférence de presse le 6 juin, il avait reconnu avoir envoyé à une jeune femme via Twitter une photo en gros plan de son slip, dans un message visible par tous ses « suiveurs ». Le message avait été rapidement effacé par l’élu, mais l’incident sur le site de micro-blogs n’avait pas échappé à la presse.

M. Weiner a aussi reconnu qu’il avait eu des « conversations déplacées » sur Twitter, Facebook, par courriel et au téléphone avec des femmes rencontrées en ligne.

Plusieurs photos plus ou moins dénudées de lui avaient filtré dans les médias au cours de la semaine passée, alimentant la polémique. Mais l’élu, tout en reconnaissant sa responsabilité et en présentant ses excuses, avait jusqu’à présent écarté l’idée de démissionner.

Le démocrate n’avait pas réalisé immédiatement l’impact de l’affaire. Le 1er juin, peu après la révélation des faits, il avait écrit sur son compte Twitter: « ouah! tant de +suiveurs+ maintenant ». Il avait cessé d’envoyer des messages sur Twitter le jour même. M. Weiner avait moins de 50.000 suiveurs avant l’affaire, il en a maintenant plus de 80.000.

Anthony Weiner — dont le nom en anglais se prononce de la même façon que les saucisses utilisées dans les hot-dogs et qui est aussi synonyme de pénis — a été la cible de nombreux commentaires sarcastiques dans les médias américains.

L’élu de 46 ans, de Brooklyn et du Queens, était considéré comme l’un des espoirs des démocrates pour les prochaines élections municipales à New York.

Le seul précédent similaire, mais n’impliquant pas Twitter, est la démission en février du représentant républicain Chris Lee qui avait envoyé une photo de lui torse nu à une jeune femme qui avait posté une annonce libertine en ligne sur le site de petites annonces Craigslist.
M. Lee avait démissionné dans les heures qui avaient suivi la révélation du scandale.

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires