PARTAGER

L’équipe de campagne de Donald Trump a licencié un de ses membres accusé d’avoir posté des messages racistes et insultants sur Facebook, a-t-on appris aujourd’hui de source proche du staff du candidat à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de novembre 2016 aux Etats-Unis.

Ces messages remontent à 2007. Ils incluent notamment une attaque raciste visant la fille du révérend Al Sharpton, figure du mouvement des droits civiques. D’autres qualifient Barack Obama de « Kényan musulman » et de « partisan socialiste, marxiste, islamo-fasciste et nazi », selon Business Insider, premier à avoir mentionné ces messages vendredi. Selon CNN, leur auteur présumé, Sam Nunberg, a démenti les avoir écrits.

D’après cette source au sein de l’équipe de campagne de Trump, Nunberg ne travaille plus pour le milliardaire, en tête des intentions de vote parmi les électeurs républicains.

Commentaires