Vague de contestation au Maghreb et Moyen-Orient, derniers développements

Vague de contestation au Maghreb et Moyen-Orient, derniers développements

185
0
PARTAGER

LIBYE: L’opposition libyenne contrôlait lundi de vastes territoires de Libye, y compris les principaux champs de pétrole, alors que le colonel Kadhafi restait sourd à la pression internationale qui s’accentue, minimisant l’insurrection sanglante qui ébranle son régime.
Au 14e jour d’un mouvement de révolte sans précédent qui s’est mué en insurrection, Mouammar Kadhafi et ses forces ne contrôlent plus que Tripoli et sa région.
OMAN: De nouveaux affrontements ont éclaté lundi dans la ville de Sohar à Oman entre police et manifestants qui dénoncent la corruption du régime, des protestataires bloquant l’entrée du port, le deuxième de ce sultanat du Golfe.
Dimanche, un manifestant au moins a été tué au cours d’échauffourées avec la police. Les manifestants réclamaient jusqu’à présent une amélioration des conditions d’emploi, mais lundi ils ont commencé à s’en prendre au régime du sultan Qabous, qui règne depuis 40 ans.
BAHREIN: Le prince héritier du Bahreïn Salman ben Hamad al-Khalifa a considéré lundi que le calme était revenu et les conditions réunies pour entamer des négociations avec l’opposition, au lendemain d’un appui explicite à ce processus par les Etats-Unis.
EGYPTE: L’ex-président égyptien Hosni Moubarak et sa famille proche ont interdiction de quitter le pays et leurs avoirs en Egypte sont gelés, a-t-on appris de source judiciaire.
M. Moubarak, qui a confié le pouvoir à l’armée à la suite d’une révolte populaire de 18 jours, a depuis quitté le Caire pour la station égyptienne de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, selon le gouvernement. Ni M. Moubarak ni les membres de sa famille proche n’ont fait d’apparition publique depuis lors.
ARABIE SAOUDITE: des islamistes saoudiens de renom ont à leur tour réclamé lundi des réformes, au lendemain d’une pétition d’intellectuels libéraux appelant à l’instauration d’une monarchie constitutionnelle.
Le gouvernement saoudien a annoncé lundi que le Royaume, premier exportateur de pétrole mondial, était prêt à assurer la stabilité du marché après la baisse de production en Libye secouée par une révolte intérieure.
ALGERIE: Un jeune homme est décédé après s’être immolé par le feu dimanche devant la wilaya (préfecture) de Bordj Bou Arredidj, à 235 km à l’est d’Alger, a rapporté lundi le quotidien El Watan.
Il s’agit du cinquième décès par immolation en Algérie où il y a eu plusieurs autres tentatives depuis la mi-janvier, peu après les émeutes de quelques jours déclenchées par la flambée des prix de produits de base.
TUNISIE: Le ministre tunisien de l’Industrie et de la Technologie du gouvernement de transition, Mohamed Afif Chelbi, a présenté sa démission lundi, au lendemain de celle du Premier ministre Mohammed Ghannouchi.
La présence de M. Chelbi était contestée par les manifestants tunisiens qui réclamaient depuis une dizaine de jours le départ du gouvernement de transition et de M. Ghannouchi.
IRAN: Les forces de sécurité ont transféré dans un endroit inconnu un des leaders de l’opposition réformatrice iranienne, Mehdi Karoubi, placé depuis plus de deux semaines en résidence surveillée à Téhéran, après avoir appelé à une manifestation interdite le 14 février, a rapporté son site Sahamnews.org.
JORDANIE: Le Premier ministre jordanien s’est engagé dimanche à mener des réformes « véritables et graduelles », au lendemain d’une menace de l’opposition d’accentuer la pression sur le gouvernement qu’elle accuse de manquer « de sérieux » dans les réformes.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

Commentaires