PARTAGER

C’est une opération de démantèlement important d’un vaste trafic de nouveaux nés  que vient de réaliser la police de la capitale spirituelle.

L’enquête en est à ses tout débuts pour en délimiter les ramifications après l’arrestation à proximité de l’hôpital le plus important de la ville, de trois femmes au moment de la remise d’un nouveau né en échange de 2500 dirhams. La troisième arrêtée alors que les deux premières animaient le réseau criminel et qui était en train de conclure une transaction avec une cliente pour l’achat d’un bébé qui allait naître dans les prochaines heures.

Une transaction qui prouve que l’achat était programmé à l’avance, avant l’accouchement, et que les nouveaux nés étaient vendus dès l’accouchement de leurs mères et devant l’établissement hospitalier.

D’autres personnes sont actuellement activement recherchées pour déterminer l’ampleur de ce trafic enrichissant les intermédiaires qui profitent de la misère humaine à des prix ridiculement bas pour attirer le plus de clientes.

Les autorités, l’opinion publique  et le milieu hospitalier ont été surpris par ce scandale.

Commentaires