PARTAGER

Considérées comme une rente, les pensions de retraite des parlementaires pourraient être abrogées, c’est du moins le souhait du Parti authenticité et modernité (PAM).

Dans un communiqué publié mercredi, le parti politique part en guerre contre les retraites des parlementaires ou du moins celles qui sont versées après leur passage au parlement. « Le bureau a insisté sur la nécessité, de revoir la retraite des parlementaires qu’il considère comme une rente », lit-on sur le communiqué du PAM repris par le site TelQuel.

Pour montrer sa bonne foi et éviter d’être taxé de proposition démagogique ou populiste, le parti du tracteur a d’ores et déjà préparé une proposition loi qui sera bientôt déposée au parlement et qui devra mettre fin une bonne fois pour toutes, dit-il, à ses retraites. Une députée du PAM va même plus loin et propose d’en faire de même pour les pensions de retraite des ministres.

TelQuel rappelle que le PAM n’est pas le premier parti à avoir appelé à la fin des retraites pour les parlementaires. Il y a quelques jours, Omar Balafrej, de la Fédération de la gauche démocratique, avait appelé à l’abrogation de ces retraites. « Cela figurait dans notre programme où nous nous sommes engagés à ne pas prendre notre retraite de parlementaires », avait-il affirmé, s’insurgeant contre le fait de toucher 40.000 dirhams par mois pour un ministre qui a exercé seulement pendant une durée d’un an.

Commentaires