PARTAGER

C’est décidément un coup très dur pour les ambitions de la propriétaire du Morocco Mall et patronne de l’empire du luxe au Maroc Aksal; Salwa Akhenouch, épouse du ministre de l’agriculture et l’une des premières fortunes du royaume, Aziz Akhenouch; connue pour sa propriété exclusive au Maroc de plusieurs enseignes de luxe; un business qui a connu des fortunes diverses au cours de ces dernières années. Un coup de tonnerre vient de se produire das ce secteur avec l’annonce, à travers un communiqué laconique, du retrait de son temple du luxe de Casablanca; de l’enseigne phare parisienne des « Galeries Lafayette » et son remplacement par une autre; hybride, de moindre envergure qui se situe dans le segment du « Low-Cost », ce qui ramène les ambitions de la propriétaire du Morocco Mall à la baisse avec un nouveau positionnement qui n’exclut pas la fin des boutiques haut de gamme au profit ‘autres plus accessibles et plus conformes au pouvoir d’achat des marocaines et marocains. Ce tremblement qui résonne dans toute la communauté des affaires serait à chercher au niveau de l’étude de marché initiale qui a trop vite conclu que le luxe avait trouvé sa place au Maroc et qu’il constituait une niche porteuse et durable. C’est tout le contraire qui s’est produit et le shopping à paris reprendra tous ses droits pour une bonne partie des clientes aisées du Morocco Mall appelé à devenir une galerie commerciale « Low Cost ».

Commentaires