PARTAGER

Depuis que le père du président de l’institut « Amadeus », organisateur du forum « Medays », Taieb El Fassi, est passé de chef de la diplomatie marocaine à conseiller du roi Mohammed VI, le fils Brahim n’a plus accès au réseau de personnalités de son père en raison de son nouveau statut et de ce fait, ne peut plus espérer comme autrefois un coup de pouce de son géniteur pour attirer de grands sponsors dont des établissements étatiques qui assuraient des financements solides à cet événement qui, après plusieurs éditions, peine toujours à obtenir une reconnaissance internationale à même d’attirer de grosses pointures.

Certes, cette année, le forum a pu faire venir le président en exercice du Rwanda, Paul Kagamé pour lui rendre un hommage appuyé et le décorer, mais il n’aura pas marqué les esprits ni les médias avec les thèmes abordés et les intervenants invités qui de l’avis des présents, n’ont pas égalé la qualité de ceux des éditions précédentes dont celle de l’an passé.

De manière plus globale et en raison de l’inexpérience de son président-fondateur, le forum semble avoir tiré toutes ses cartouches et faire du surplace en raison de l’absence d’un véritable maître de cérémonie chevronné et d’un stratège connu à l’étranger à même d’élaborer des thèmes à forte valeur ajoutée et disposant d’un réseau au sein des « think thanks » réputés à travers le monde pour lui assurer une notoriété qu’il peine à avoir depuis sa création.

Actu-maroc.com Par Jalil Nouri

Commentaires