PARTAGER

C’est un conflit social vieux de 15 ans qui vient de prendre fin en France après que la juridiction des « Prud’hommes » spécialisés dans les conflits du travail ait rendu aujourd’hui son verdict dans l’affaire dite des « Chibanis » opposant 800 anciens employés de la Société Nationale des Chemins de Fer à leur entreprise pour discrimination. Les vieux marocains avaient estimé dans leur plainte qu’en raison de leur origine, ils avaient été lésés tout le long de leur carrière au niveau salarial et de leur avancement avec des conséquences au moment de la retraite après des années de bons et loyaux services au bénéfice de cette entreprise. Ce combat a été très rude.

Un combat exemplaire et une ténacité sans pareil pour ces ouvriers qui viennent de gagner leur procès très médiatisé qui fera date dans les annales judiciaires françaises. D’autant plus que les dédommagements qui leur ont été accordés sont conséquents, puisqu’ils varieront, selon les cas, pour les 800 plaignants, de 150 000 à 320 000 euros sans aucun appel de la sentence pour la SNCF, obligée de s’exécuter. L’autre victoire pour les 800 plaignants restera le mouvement de sympathie qu’ils ont su se créer auprès de l’opinion publique française et des médias qui saluent l’issue de ce procès appelé à faire jurisprudence et qui crée un précédent dans le monde du travail en France.

Commentaires