Vidéo de Marines urinant sur des cadavres: le calme prévaut en Afghanistan

Vidéo de Marines urinant sur des cadavres: le calme prévaut en Afghanistan

301
0
PARTAGER

L’indignation générale provoquée jeudi par ces images tant dans les rangs de la coalition de l’Otan qui combat les insurgés qu’au sein du gouvernement afghan, ne s’était pas encore propagée dans la rue, qui réagit pourtant souvent avec violence à tout comportement jugé indigne des soldats étrangers.

Mais d’autres cas ces dernières années, notamment lors de profanations du Coran ou de la mort de civils afghans, ont montré que les manifestations peuvent prendre plusieurs jours pour se mettre en place.

A Kaboul, l’imam de la principale mosquée de la capitale n’a même pas mentionné le scandale dans son sermon et les fidèles se sont dispersés dans le calme après la grande prière du vendredi, a constaté un journaliste de l’AFP. Dans de précédents cas, les diatribes des imams ont déclenché immédiatement des manifestations antiaméricaines ou antioccidentales à la sortie des mosquées le vendredi.

La vidéo de mercredi a pourtant été abondamment diffusée depuis par les chaînes de télévisions afghanes.

Individuellement cependant, quelques fidèles interrogés après la prière, se sont montrés indignés, voire vindicatifs.
« C’est un acte totalement bestial et condamnable dans toutes les religions », s’est ainsi ému Wahedullah, un jeune ouvrier de 20 ans. « D’abord, ils tuent des Afghans dans leur pays et ils urinent sur leurs corps, ce n’est pas acceptable, on devrait leur faire subir le même sort », lance-t-il.
« Nous pensons avoir identifié l’unité. Nous ne pouvons pas dévoiler son nom pour le moment car l’incident fait toujours l’objet d’une enquête », a déclaré jeudi à l’AFP dans un courriel le colonel Joseph Plenzler, porte-parole des Marines, le corps d’élite de l’armée américaine en cause.

Un haut responsable militaire a par ailleurs indiqué à l’AFP que le Pentagone pensait avoir identifié les quatre soldats en question.

La vidéo d’amateur, vraisemblablement filmée lors d’une opération en Afghanistan, montre quatre jeunes hommes vêtus d’un uniforme américain qui, hilares, se soulagent sur trois corps ensanglantés, conscients qu’une autre personne est en train de les filmer.
« Je pense qu’il y a eu une sorte d’effort délibéré de certains au sein du gouvernement pour dissimuler l’affaire », estime l’analyste et éditorialiste afghan Mati Kharoti. « Mais cela ne veut pas dire qu’il ne va rien se passer. Les gens mettent parfois du temps à être informés, c’est pourquoi je crois qu’il est fort possible que l’on assiste à des réactions de colère dans les jours qui viennent », prévient-il.

AFP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires