PARTAGER

C’est une prouesse incroyable dans le domaine de la chanson en général et arabe en particulier. Moins de 24 heures après l’annonce de la naissance d’un nouveau-né Moulay Ahmed, dans le foyer du prince Moulay Rachid, une chanson qui lui est dédiée est déjà sortie en un temps record pour participer à la joie de la famille royale.

L’œuvre conçue et enregistrée à une vitesse supersonique, est produite par le koweïtien « Al Ânzi », et chantée par la grande star libanaise, Nancy Ajram. Ami d’études du prince Moulay Ismael, le producteur est connu pour avoir déjà sorti une chanson à la gloire du roi Mohammed VI et semble avoir fait de ce type de chansons une spécialité qui lui a permis d »investir ce créneau en se mettant aux avant-postes de l’actualité de la famille royale marocaine. Chose qui n’est pas sans susciter des jalousies parmi les artistes marocains qui estiment être victimes d’une concurrence déloyale.

Déjà lors de sa première œuvre, « Al Ânzi » avait crée une vive controverse avec son opérette qui avait divisé la famille des chanteurs marocains entre partisans et adversaires de son intrusion dans ce type de créations vantant le rayonnement de la famille royale et puisant dans le registre des chansons patriotiques nationales, qui devraient, selon ces derniers, être réservées aux seuls artistes marocains.

Commentaires