VIDEO : LA PAGAILLE S’INSTALLE DANS LES MOSQUÉES

VIDEO : LA PAGAILLE S’INSTALLE DANS LES MOSQUÉES

388
0
PARTAGER

 

Mais cette vidéo qui fait un énorme buzz sur le net véhicule avec elle de lourdes inquiétudes sur l’avenir de la pratique de notre rite musulman malékite et pose des questions légitimes sur l’éventualité d’autres dérapages de ce genre.

On y découvre avec une grande stupéfaction que dans l’enceinte d’une mosquée supposée se trouver à Casablanca, au moment de l’appel à la prière, deux imams et non plus un comme à l’accoutumée la dirige, chacun avec son groupe de fidèles distincts, qui ne se prosternent pas en même temps, séparés par un espace vide divisant la mosquée en deux parties, créant une telle confusion dans l’esprit des fidèles dont certains s’en remettant à Dieu quittent la mosquée.

Si l’un des imams situé à gauche de la vidéo est celui qui est désigné officiellement, le second, tête rasée et en jogging, une tenue rare en pareil circonstance, semble être venu prêcher pour sa propre chapelle si l’on peut dire, accompagné de personnes acquises à son discours et à son idéologie religieuse voulant s’accaparer une partie de cette mosquée. Une scène surréaliste qui fait dire à un des présents que les intrus sont des partisans du « Dâech », du nom de l’organisation terroriste « EIIL » l’état islamique en Irak et au Levant dont le chef auto-déclaré et illuminé a décréta la naissance de son califat dans des régions envahies et occupées en Irak et d’où il a lancé une guerre sauvage contre des minorités tout en prônant un islam très loin de celui que nous connaissons, celui de la paix et de la tolérance.

Parallèlement, ce mouvement a trouvé des agitateurs dans plusieurs pays pour y semer le trouble en commençant par les mosquées. Des lieux de culte qui ont fait l’objet récemment d’une circulaire du ministère dont elles relèvent demandant aux imams d’y tenir tout discours politique au risque de s’y voir sanctionner sévèrement. La mise en garde a apparemment servi, sans le vouloir, à susciter des vocations parmi des personnes manipulatrices étrangères aux responsables des mosquées.

Des mesures doivent être prises de toute urgence pour éradiquer ce mal à la racine et faire éviter aux fidèles d’être aux prises de deux discours aux antipodes qui les éloigneraient à jamais de leurs lieux de culte habituels et de séparer le pays en deux.

JALIL NOURI

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires