Maison A la une VIDÉO: LE ROI MOHAMMED VI ACCOMPLIT LA PRIÈRE DU VENDREDI À LA...

VIDÉO: LE ROI MOHAMMED VI ACCOMPLIT LA PRIÈRE DU VENDREDI À LA MOSQUÉE NATIONALE D’ABUJA

861
0
PARTAGER

Le roi Mohammed VI, accompagné du prince Moulay Ismail, et le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari, ont accompli la prière du vendredi à la mosquée nationale d’Abuja.

Dans son prêche, l’imam a souligné que les êtres humains doivent rendre grâce à Dieu qui a envoyé le prophète Sidna Mohammed, paix et salut de Dieu soient sur lui, pour les émanciper des affres de l’ignorance et de l’athéisme et leur montrer le chemin du bien et du salut.

De ce fait, a dit l’imam, l’humanité doit être reconnaissante envers le messager de Dieu, l’adorer, en suivant ses pas et sa tradition et en se rappelant de son œuvre grandiose et salutaire, conformément à la parole divine : « Nous t’avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur, pour que vous croyiez en Allah et en son messager, que vous l’honoriez, reconnaissiez sa dignité, et le glorifiez matin et soir ».

Il a ajouté que le Tout-Puissant a déconseillé de dire du mal de son messager ou de lui manquer du respect. « Ô vous qui avez cru! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte » (Coran).

Dans cet esprit, l’imam a relevé que les populations du Nigeria se sentent honorées d’accueillir chez eux le descendant du prophète Sidna Mohammed, le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.

Les relations entre le Maroc et le Nigeria sont enracinées dans l’histoire et les deux pays sont liés par des liens de foi et par l’unicité du référentiel islamique et des programmes d’enseignement, en particulier l’attachement à la sunna du prophète Sidna Mohammed, au rite malékite, à la récitation du Saint Coran, autant de valeurs et principes qui ont été inculqués aux Nigérians par des oulémas venus du Maroc, a-t-il poursuivi.

Il a expliqué dans ce cadre que l’architecture islamique africaine est redevable au génie de l’urbaniste marocain, Abi Ishak Ibrahim Sahili de même que les programmes d’enseignement au Nigeria sont largement inspirés des livres et manuscrits en provenance du Maroc, précisant que les théologiens et intellectuels marocains ont apporté une grande contribution à la culture et à la civilisation islamique au Nigeria, dont Cheikh Abderrahmane Ben Zita et Cheikh Mohammed Ben Abdelkrim Mghili qui a largement influencé plusieurs alems et théologiens nigérians et africains.

Pour l’imam de la mosquée nationale d’Abuja, les liens religieux, humains et culturels entre le Maroc et le Nigeria sont profondément ancrés dans l’histoire et personne ne peut les nier ou mettre des obstacles à leur épanouissement et à leur développement, précisant que d’aucuns l’ont tenté sans y parvenir puisque leurs augustes aïeux ont été les gardiens de cette forte relation.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la visite du roi Mohammed VI, qui vient conforter et consacrer la solidité des relations de foi et de fraternité entre le royaume du Maroc et la République fédérale du Nigeria, s’est-t-il réjoui.

« Nous sommes confiants dans l’idée que votre visite bénie au Nigeria ouvrira une nouvelle ère dans l’histoire des relations entre les deux pays et permettra le développement de leur coopération et de leur rapprochement sur le plan religieux et dans les domaines du développement », a dit l’imam à l’adresse du roi.

L’imam a enfin imploré le Très Haut de préserver le roi, Amir Al Mouminine, le prince héritier Moulay El Hassan et le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari.

A l’issue de la prière du vendredi, le roi Mohammed VI a bien voulu faire don aux parties en charge de la gestion des affaires religieuses au Nigeria de dix mille exemplaires du Saint Coran, édités par la Fondation Mohammed VI pour l’édition du Saint Coran, afin qu’ils soient distribués dans les mosquées de la République fédérale du Nigeria.

Il s’agit d’un lot d’exemplaires du Saint Coran offert en application des instructions royales relatives à la satisfaction, par cette fondation, des besoins des mosquées des pays d’Afrique de l’Ouest en exemplaires du Saint Coran, selon la version Warch d’après Nafii, adoptée par le royaume et ces pays.

Commentaires